Récit biographique

Note au lecteur

Ce carnet est divisé en parties distinctes mais chacune d’entre-elles participe du projet de recherche et révèle les intentions épistémologiques et méthodologiques qui sous-tendent le dessein biographique. Le récit proprement dit (récit biographique) n’est que la résultante d’une réflexion sur l’écriture de l’histoire ayant pour but d’immerger le lecteur conjointement dans le récit de vie et les arcanes d’une enquête historique. – Les dessous de la recherche donnent à lire...

Dimanche 24 Septembre 1922

Les invitations à la cérémonie d’inauguration du monument érigé en mémoire des héros de guerre, en date et lieu du 24 septembre 1922[1], place des Tilleuls à Gavray, sont pléthoriques dans le versement 127 ED 2D4 des archives départementales de Saint-Lô. Elles sont adressées au Ministère du Commerce et de l’Industrie, Préfet, Sous-préfets, Sénateurs, Députés, Maires, Militaires, etc. qui donnent réponse par retour de courrier sur cartes officielles ou simples...

L’Histoire incarnée

Les leçons d’histoire, Roger les écoute avec attention. Tous ces héros, qui prennent vie lors du récit de son instituteur, font qu’il redouble d’application. Monsieur Louail sait y faire en évoquant de façon « pittoresque mais exacte » les couronnements, les batailles ou par exemple « les affrontements entre Henri II et Charles Quint ». Roger répond toujours aux adroites questions du maître. Les punitions lui ont fait gagner un peu de temps. Parfois,...

Derrière les portes de la classe

La classe est vaste, claire, souvent ensoleillée et, malgré la vétusté du mobilier scolaire, elle est saine et régulièrement blanchie. Proprement tenue par les bons soins de Melle Victorine Esnault, en charge du balayage des classes, ce local d’aspect agréable est décoré sobrement de cartes géographiques. Roger y découvre les régions françaises en quelques illustrations colorées et le maître les utilise parfois durant les leçons. Ainsi la Bretagne est résumée...

Les leçons de Monsieur Louail (5 février 1919-24 septembre 1922)

  « J’ai déjà dit à maintes reprises tout le bien que je pensais de M. Louail. Esprit clair, ordonné avec de la pondération et une scrupuleuse conscience, c’est un maître sympathique, un éducateur. Inspecteur primaire, le 5/1/28 », 1T 1 288, Dossier professionnel Louail Amand, AD de la Manche, Saint-Lô. Après quinze années d’enseignement, un mariage contracté avec l’institutrice Marie Divet en 1902 et la paternité d’une enfant, Amand Louail...

A la paille, marmaille (16 mars 1911- 5 février 1919) Partie 2

Avec mon sac d’écolier[1] « Pendant la guerre, mes parents continuent à travailler et mon père faisait au moment voulu, son métier. Je ne puis me souvenir si les restrictions ont été dures pendant cette guerre en tout cas je ne me souviens pas d’avoir eu faim ». Roger, en ce mois de Février 1919, quitte sa maison, sise au vieux bourg de la Planche, le cœur gai. Il aime l’école et...

A la paille, marmaille (16 mars 1911- 5 février 1919) Partie 1

« […] la France est ce jardin. Ses provinces sont comme des fleurs de toute sorte entre lesquelles il est difficile de choisir, mais dont la réunion forme le plus beau pays, le plus doux à habiter, notre patrie bien-aimée », Bruno, Le tour de la France par deux enfants, Paris, Belin, [1877], 1922, 242-243.   La Normandie est une de ces Petites Patries que l’École républicaine encense dans les...

Ciel gris sur la Saxe (2)

Ce témoignage reconstruit, où Roger se fait historien de ses années 1939-1940, permet d’inscrire sa trajectoire individuelle dans celle, plus large, de la « drôle de guerre », la Bataille de France de Mai 1940 et du transfert des prisonniers vers les soixante-quinze oflags (camps d’officiers) et stalags (camps de sous-officiers et de soldats) répartis dans les régions militaires allemandes. Toutefois en passant sous silence des éléments factuels sur sa...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search