Carnet de recherche (projet biographique)

Carnet de recherche

“Il était de ceux qui quittent leurs chaises aux premières notes de la Marseillaise, comme ce 2 juin 78 où Roger est droit comme un I devant le premier match de l’équipe de France de football lors de la coupe du monde en Argentine. C’est le premier souvenir que j’ai...

Pourquoi écrire cette histoire ?

Selon François Dosse, le biographe doit justifier « son choix en multipliant les raisons qui ont motivé son détour vers l’autre »[1]. Dès lors, pourquoi écrire le récit de vie de Roger ? Plusieurs arguments peuvent justifier ce désir réactivé, en mars 2020, par l’écriture de mon égo-histoire. Le premier relève...

Quel récit biographique ?

Le retour du biographique, dans les années 1980, est concomitante à la promotion des recherches sur l’individu. En rupture épistémologique avec l’histoire exclusivement quantitative, l’alternance des dimensions collective et singulière, à l’échelle d’un individu, inverse la focale d’analyse qui prévaut. « C’est d’ailleurs autour du va-et-vient de l’individuel et du...

Un récit “pinagotique” ?

Si la biographie a durablement concerné les grands-hommes, les saints, les philosophes ou les artistes, l’anonymat de mon acteur doit être interrogé. Roger fait partie de ces individus qui traversent le temps et laissent quelques traces vite effacées sur le sable de la vie ordinaire. Ils furent pourtant célèbres dans...

Le corps oublié

Comment l’objet corporel peut-il trouver place dans ce récit alors que Roger n’en souffle mot dans son carnet de captivité ? Cette question me hante depuis la rédaction de l’égo-histoire et les dernières lignes posées à ce sujet. Comment mettre en perspective mon champ originel dans le cas présent ? Certes, d’autres...

Quelle narration ?

Si l’histoire est écriture et discours, depuis la quête des archives jusqu’à la mise en intrigue, la narration permettrait-elle de lever les obstacles précédents pour enchâsser les histoires évoquées, fusionner les types de récit et satisfaire aux exigences méthodologiques ? « L’histoire est un récit d’évènements vrais. […] un fait doit...

Entrelacs des sources

L’histoire n’est que le récit de ce que les sources disent, une « connaissance par documents », et par là même un roman vrai ne peut être qu’un roman inachevé. L’intrigue, au sens romanesque du terme, tisse les liens entre les faits et évènements, qu’ils soient mineurs ou majeurs, en...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search