Carnet de captivité de Roger Lemonnier (recopié en l’état du texte original)

Page spéciale Avril 1942

Ces lignes exprimeront combien le nouveau coup de poignard qu’a reçu la France [cette] semaine m’a indigné. Ce jour, 7 Mars, la France est en grand deuil ; elle pleure la perte de presque 1000 vies humaines. Les informations manquent beaucoup aux prisonniers mais malgré cela mercredi soir un camarade apprend que l’aviation anglaise a bombardé la région parisienne et qu’il y a beaucoup de victimes parmi la population civile. Je n’ai pas besoin de décrire...

S/d entre Février 1942 et Avril 1942 (2)

En 1935, l’Italie se mit dans a tête de vouloir coloniser l’Ethiopie cela prétendant manquer d’espace vital pour son peuple ; et cela amena une forte tension en Europe. L’Ethiopie assez grand pays d’Afrique mais encor à peine civilisé (cela d’après ce que l’on dit) il avait été pourtant admis à la S.D.N. Evidemment quand les relations devinrent tendues entre ces deux pays l’Ethiopie qui craignait d’être un jour proche attaquée fit appel à la S.D.N....

S/d entre Février 1942 et Avril 1942 (1)

Pendant ce temps que faisaient les autres pays européens ou du moins les principaux. Voilà ce que faisant l’Angleterre, elle faisait le nécessaire pour devenir la maitresse de tous les marchés mondiaux en Europe et nous Français nous fumes les premiers les dupes d’elle ; c’est elle qui a beaucoup poussé à la roue pour nous faire évacuer la Rhénanie parce qu’elle avait peur que nous devenions trop forts et que nous achetions de préférence le...

15 Février 1942

Chère petite Mimi il est vraiment lourd le silence ; surtout depuis le 14 Janvier que ton Roger a reçu ta chère lettre du 13.12 ; lettre qui vient mettre à chaque fois dans le cœur de ton Loulou mais cette lettre attriste un peu mon cœur car elle m’annonçait que ma petite bien-aimée était malade ; toute fois elle me laissait espérer rien de grave ; toute fois la lettre suivante a été autrement impatiemment attendue et cela...

S/d entre Noël 1941 et Février 1942 (4)

Une chose que je ne sus pas être jusqu’à ce que je connaisse votre douce maman ; c’est d’être économe. Mes parents me laissaient toujours mon argent gagnée ; il aurait été préférable pour moi que mes parents ne me laisse que l’argent nécessaire pour faire le garçon ; car cet argent qui plus tard m’aurait rendu grand service ; il fût dépensé pour payer pour ceux de mes camarades dont j’ai parlé plus haut. Je sus quand même...

S/d entre Noël 1941 et Février 1942 (3)

Une année passa ce qui mettait ma libération à 6 mois plus tard [1931]. Nous parlâmes donc de nos projets futurs. Mon beau-frère Charles voulait que je m’associe avec lui ; mais à ma dernière permission maman me déconseilla cela ; en me disant que jamais nous pourrions nous en tirer si nous avions des enfants. Je suivais donc les conseils de maman et abandonnait ce projet ; seulement je n’eus pas le courage de...

S/d entre Noël 1941 et Février 1942 (2)

Que fit Roger après la saison, il découvrit qu’il aimait pour de bon, comme on dit. Il réfléchit q.q. jours puis il décida de t’écrire ; un jeune facteur me donna l’adresse car je n’avais que le prénom et nos vrais amours commencèrent donc par lettres. Nous nous voyons très rarement ; parfois j’allais porter des légumes à la ferme mais jamais je ne pus voir ma petite Mimi seule nous ne pouvions échanger qu’un sourire et...

S/d entre Noël 1941 et Février 1942 (1)

Cela fut pour moi un grand choc et un grand découragement ; beaucoup de plantes auraient pu être sauvées mais je ne sus pas réagir ; car je me voyais mis à la porte. Je le dis à Charles dans la matinée et lui demandais de venir à mon secours il avait lui aussi sa serre à surveiller et ne put venir. Je lessais tout tomber ; attendant avec appréhension le moment où mon patron connaitrai la fatale...

Page de Noël 1941

Page de Noël 1941 dédiée à ma petite femme chérie, à mes petits enfants chéris, Claude, Solange, Bertrand. Noël, Noël comme ces mots nous rapprochent plus que tout autre près de notre foyer ; près des êtres si chèrement aimés. Quel insensible qui en ce jour ne sent pas revivre dans son cœur, les joies de l’enfance près de la cheminée ; quel est le papa prisonnier qui dans ce jour ne revit pas la joie et...

[s/d] entre le 25 Novembre 1941 et Noël 1941

Comme mon frère et mes sœurs, je suis né dans cette région de Normandie que l’on appelle la Manche. Moi je suis né à Gavray petite bourgade de 1500 habitants située sur les bords de la Sienne. J’ai déjà dit plus loin que faisant parti des derniers enfants de la famille ; je n’ai pas eu à supporter les mauvais moments de mes aînés. J’ai suivi l’école jusqu’à 12 ans, chose, que n’a pu faire mon...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search