S/d entre Février 1942 et Avril 1942 (1)

Pendant ce temps que faisaient les autres pays européens ou du moins les principaux. Voilà ce que faisant l’Angleterre, elle faisait le nécessaire pour devenir la maitresse de tous les marchés mondiaux en Europe et nous Français nous fumes les premiers les dupes d’elle ; c’est elle qui a beaucoup poussé à la roue pour nous faire évacuer la Rhénanie parce qu’elle avait peur que nous devenions trop forts et que nous achetions de préférence le charbon rhénan au charbon Anglais ; de plus elle applique des taxes énormes de douanes sur tout ce qui passe sous son contrôle soit par Gibraltar ou Suez et plus encor ce qui est susceptible de passer par l’Angleterre même. Elle fait la patte de velours aux français pour à chaque fois nous mieux duper.

Le Russie continue une révolution sanglante et l’on ne parle d’elle que pour la maudire (ceci jusqu’en 1930) car elle a ruiné beaucoup de petits épargnants qui avaient des obligations russes de l’ancien régime et le nouveau régime ne veut pas reconnaitre ces dettes. Le régime communiste n’est implanté en Russie que par la terreur et la force.

L’Italie après une courte révolution s’est donnée un régime autoritaire en la personne de Mussolini. Trop jeune je n’ai pas suivi le développement de ce régime. Je sais seulement que beaucoup de sujets italiens sont venus vivre en France où la vie était si facile.

Passons à l’Allemagne au moment ou en 1928 elle adhère à la S.D.N. Elle a à ce moment comme chef le Maréchal Hindenburg et essaie de vivre en genre de république ; elle peine beaucoup car la guerre l’a beaucoup épuisé et en plus elle a été démunie et sa population reprend vite de la densité sur un terrain assez réduit. Elle a peu de débouchés pour son industrie ; elle doit donc vivre sur elle-même n’ayant pas d’or pour acheter à l’étranger. Son territoire a été séparé en deux par la ville libre de Dantziq. Ce peuple qui souffre moralement, comme peut-être il nous arrivera de souffrir, de se voir remis en pays de second plan ; cherche une issue qui le sort de là et lui redonne son rang. C’est dans le national-socialisme pour se trouver à sa place actuel. Déjà en 1923 un homme de nationalité autrichienne Adolphe Hitler avait commencé à lancer cette idée de régime il avait échoué. Après avoir était emprisonné ; il ressort de sa prison plus fort dans son idéal. Pendant sa captivité, il a écrit un livre « Mann in Kampt » ;  certes ce livre n’est pas doux pour les alliés de 14-18 surtout pour la France ou nous sommes jugés d’ennemis n°1 mais je ne doute que depuis ce temps les idées de cet homme ont évoluées dans un but plus humanitaire. Donc en 1933 Hitler arrive au pouvoir en Allemagne avec une forte majorité et s’attaque tout de suite au travail pour redonner à son pays une place honorable. A cet effet il établit un régime de dictature de manière que lui et ses ministres puissent faire le nécessaire pour que le plan de redressement de l’Allemagne se fasse sans qu’aucun autre idéal vienne mettre des bâtons dans les roues. Deux ans plus tard toute l’Allemagne ou presque était derrière son chef unique. En 1935 il établit le service militaire obligatoire ; en 1936 il fait réoccuper par ses troupes la Rhénanie ; ceci étaient des clauses du traité de Versailles qui donnaient à la France de sérieuses garanties pour la paix.

Mais hélas en France nous prêchions le désarmement ; et ma foi devant ces violations elle n’a pu faire qu’une chose c’est d’encaisser le fait accompli. Peut-être nos ambassadeurs ont adressés une note de protestation mais sans résultat ; donc à ce moment la France commençait à perdre des points ; et ces points nous ne devions jamais les reprendre. Seul en 1936 à la remilitarisation de la Rhénanie, un homme Paul Boncour parla de mobiliser ; aurait-il eu raison ; personne ne le sait ; en tout cas peut-être aurions nous pu discuter les problèmes que posait l’Allemagne.

L’on comptait sur la S.D.N. mais là plus que jamais elle se montra incapable et en plus de cela l’Allemagne se rayer de la S.D.N. Pendant que notre pays se lancer avec toute sa force dans son relèvement ; notre cher pays était aux prises avec sa politique intérieure et extérieure. En France se déroulaient les plus scandaleux trafics financiers que nous eussions connus dont le principal l’affaire Stavisky et cp ; mais comme plusieurs de nos dirigeants étaient compromis dans les louches affaires jamais les coupables n’étaient découverts ou s’ils étaient arrêtés n’étaient jugés que légèrement et parfois pas du tout. C’est de beaucoup l’affaire Stavisky qui émut le plus l’opinion française car elle amena la ruine de milliers de petits rentiers. Le principal coupable Stavisky a été sur le point d’être arrêté mais on le trouve suicidé ; l’on croit plus tôt qu’il a été tué pour ne pas qu’il fasse des révélations qui auraient mêlés dans l’affaire nombre de parlementaires français et c’est pour demander la justice de tous ces scandales qu’eu lieu la tragique journée du 6 Février 1934 ou des bagarres sanglantes eurent lieu à Paris. Le gouvernement était ce soir de 6 Février en grande réunion à la Chambre ou certains députés devaient, soutenus par une foule indignée de l’injustice de tant de maux, réclamer le nom des coupables ; et pour affirmer au gouvernement sa ferme volonté de savoir la vérité cette foule se massa dans les boulevards environnants les Chambres ; et dans cette attente fiévreuse elle devient de plus en plus houleuse et menaçait d’envahir les Chambres ; c’est alors que la Police se sentant débordée reçu l’ordre de tirer sur la foule alors que celle-ci réclamait la démission du gouvernement Président Daladier et réclamait pour le remplacer un ancien Président de la République Mr Doumergue qui avait été très estimé pendant ses sept ans. Ce jour là la France fût à l’aube d’une révolution sanglante qui heureusement fut arrêtée sans que trop de sang Français se répandent ; toutefois nous avons à déplorer de trop nombreux morts et blessés. C’est alors que Mr Doumergue, pourtant déjà âgé, accepte de former un gouvernement propre et décidé à faire la lumière sur toutes ces choses qui se passaient dans notre beau pays. C’est alors que l’ordre se rétablit dans l’attente d’une justice ; mais 9 mois plus tard sentant que le gouvernement Doumergue voulait trop nettoyer la France ; les députés qui en grande partie étaient compris dans ces scandales ne firent plus confiance au gouvernement ; et celui-ci au moment ou peut-être il aurait fait le nécessaire pour remettre le pays dans le bon chemin, fut obligé manque de confiance d’abandonner sa tâche ; et cela au moment ou la France plus que jamais aurait eu besoin d’hommes qui n’auraient eu d’autre but que le salut de leur pays ; mais cela aurai été trop beau. Le gouvernement retomba donc en des mains qui avant de voir l’intérêt du pays virent le leur et au besoin le chercher au détriment des citoyens français. Aucune lumière aucune justice ne fut donné dans les scandales précédents.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search